11 - Arette-la-Pierre-St-Martin, 1650 m - Lescun, 900 m
Accueil Album photo Expos Mon livre Contact Livre d'or Liens Revue de presse Népal
Hendaye - Banyuls, la grande traversée, par Gérard Filoche.
1e partie : Hendaye - Gabas
11 - Arette-la-Pierre-St-Martin, 1650 m - Lescun, 900 m
Extraits du livre.

Dénivelé + 282 m. Dénivelé – 1092 m. 18 km

La bergerie ...Réveil à 6 h 45, le petit déjeuner sera à 7 h 30. Le temps est identique à celui d'hier, toujours beau mais avec un vent plus renforcé. La mer de nuages n'a pas bougé. Notre moustachu de compagnon en restera là pour la randonnée, il s'en retourne chez lui. Le paysage a brusquement changé, finis les vallonnements du Pays Basque, le Béarn nous ouvre grands ses portes sur la montagne. Le lapiaz nommé : les Arres de Camplong à 1767 m est spectaculaire, les rochers d'un gris souris sont déchiquetés comme griffés par un géant. Les fleurs si discrètes jusqu'à présent nous escortent tout au long d'un chemin où se succèdent pelouses, rocailles et conifères…

…Un dernier regard sur le refuge tout blanc, au loin, et nous nous engageons résolument pour escalader la barre rocheuse qui va se présenter à nous : le pas de l'Osque à 1922 m. Le passage de ce col est très escarpé. Les mains sont indispensables pour franchir le ressaut final, il faut faire attention. Derrière, un grand plateau herbeux s'offre à nos yeux. Le temps est resté gris, mais je sens que cela ne va pas durer. Il faut redescendre un peu sur un beau chemin à flanc, puis de nouveau remonter vers le Pas d'Azuns à 1873 m, frontière entre la vallée d'Arette et le magnifique cirque de Lescun. Nous nous accordons une pause déjeuner juste avant le col, auprès du seul névé que l'on trouvera sur notre chemin, une photo s'impose. Le col passé, le paysage ressemble à un grand fond glaciaire, un cirque majestueux. Nous sommes vraiment en montagne. Dans la perspective du Pas d’Azuns, se situe : la pyramide caractéristique du pic d'Anie et ses 2500 m, le Billare 2308 m, la vallée de Lescun sous les nuages, au loin le col d'Ayous et tout au fond le pic du midi d'Ossau où nous serons dans 2 jours. Il paraît vraiment très loin. Y serons-nous vraiment ? Je crois bien que oui !!...

Avant Lescun …Un peu plus bas, nous arrivons à la bergerie du Cap de la Baitch au moment où le berger, son fils et un jeune apprenti berger chargent les ânes pour descendre leur production de fromages. Une conversation très agréable s'ensuit auprès de cet homme qui est dans son univers montagnard et qui ne conçoit rien d'autre que ses bêtes et ses fromages. Lorsque l'hiver sera là, il redescendra plus bas mais, continuera à garder ses bêtes dans la plaine près d'Oloron…

…La longue descente se poursuit. Nous arrivons près du refuge de Labérouat. Au petit parking, la voiture chargée de récupérer les fromages de la bergerie est bien là. Nous suivons un court moment cette petite route dans ce large paysage un peu embrumé. Le sentier quitte à nouveau le bitume, pour serpenter dans les dernières pentes avant le village. Nous y arrivons vers 17 h. Lescun est au cœur d'un des plus beaux cirques des Pyrénées. Le Billare, montagne pyramidale, domine le hameau. Au fond le la vallée, les caractéristiques, emblématiques et majestueuses aiguilles d'Ansabère, attirent tous les regards émerveillés. Les jambes sont bien lourdes et un peu de repos avant le dîner sera le bienvenu. Nous avons repéré deux choses en arrivant, le fromage de brebis à vendre et le bureau de Poste. Demain, c'est une journée de repos bienvenue qui est à l'ordre du jour. Comme la météo, d'après Météo France, sera au beau fixe pendant toute la semaine, nous allons réexpédier certaines affaires de pluie, nos sacs et nos dos ne s'en porteront que mieux...




L'ensemble du site, textes et photos, sont la propriété de © Gérard Filoche