14 - Etsaut, 597 m - Refuge d'Ayous, 1947 m
Accueil Album photo Expos Mon livre Contact Livre d'or Liens Revue de presse Népal
Hendaye - Banyuls, la grande traversée, par Gérard Filoche.
1e partie : Hendaye - Gabas
14 - Etsaut, 597 m - Refuge d'Ayous, 1947 m
Extraits du livre.

Dénivelé + 1588 m. Dénivelé – 238 m. 15 km

Au col d'Ayous ...Aujourd'hui, c'est une grande étape autant par son dénivelé que par sa beauté. Près de 1600 m de montée jusqu'au col d'Ayous. Pas très difficile, mais longue, très longue…

…Sur la route désertée depuis la déviation vers le tunnel du Somport nous longeons l'ancienne voie ferrée laissée à l'abandon. Le célèbre chemin de la Mâture est toujours aussi impressionnant, la vue est saisissante, à nous donner le vertige. Son tracé creusé dans la falaise calcaire abrupte, où les parois escarpées et verticales sont opposées au vide dantesque qui plonge dans la gorge d'Enfer, où gronde le Sescoué…

Le chemin de la mâture …C'est un lieu où les hommes ont façonné la nature de leurs empreintes. La façon en est si audacieuse que l'entreprise force le respect. La Mâture date de l'époque où la Marine Royale exploitait la forêt. Colbert décida de tirer des forêts françaises les mâts nécessaires à la construction de la flotte du Roi. L'ingénieur de la Marine, Leroy supervisa à l'exécution de l'ouvrage incroyable qui devait permettre le débardage des arbres. En face du chemin de la Mâture, accroché à l'autre rive, le fort du Portalet construit de 1838 à 1848 était là pour protéger l'accès de la vallée venant d'Espagne. Sous l'occupation, il servit de prison…

…Il y a beaucoup d'iris bleus et de lys martagon jaune orangé. Des troupeaux de vaches sont au beau milieu du chemin, il nous faut louvoyer entre-elles pour passer. C'est un large vallon, la montée n'en finit pas, nous apercevons le col là-haut, Michel y est peut être déjà. Enfin vers 14 h 30 nous débouchons sur le col d'Ayous à 2185 m. Le spectacle est à chaque fois époustouflant. De recevoir ainsi le pic du midi d'Ossau en pleine figure en arrivant est un grand moment d'émotion. En bas, nous pouvons distinguer le lac Gentau au bord duquel se trouve le refuge où nous dormirons ce soir…

…Nous reprenons notre descente vers le refuge et en une demi-heure, nous voilà arrivés. C'est un refuge du Parc National des Pyrénées, mais le site est situé hors de la zone ce qui explique les quelques tentes de bivouac plantées autour du lac. Les limites de ce parc sont bien visibles mais sur l'ouest du site. Ce refuge n'étant qu'à deux heures de la vallée, beaucoup de personnes viennent ici.

Il reçoit ainsi bon nombre de visiteurs, même s'il ne peut contenir que 25 personnes en couchage. Certes, il n'y a pas de douches, mais l'on peut y faire un brin de toilette. Les sacs sont rangés dans des casiers consignes.

Nous faisons le tour du lac en toute sérénité. L'eau est transparente et la balade est un vrai régal…

…La nuit tombe, l'atmosphère est douce. L'éternel cliché du reflet du pic du midi est là. Il n'est pas parfait car la brise du soir frise un peu le lac. La nuit est claire et chaude. Le sommeil est léger pour certains et même si c'est une nuit sans nuages, on peut remarquer des lueurs dans le ciel, comme des éclairs de chaleur. Je n'ai pas vraiment sommeil...




L'ensemble du site, textes et photos, sont la propriété de © Gérard Filoche