7 - Phagalcette, 580 m - Iraty, 1327 m
Accueil Album photo Expos Mon livre Contact Livre d'or Liens Revue de presse Népal
Hendaye - Banyuls, la grande traversée, par Gérard Filoche.
1e partie : Hendaye - Gabas
7 - Phagalcette, 580 m - Iraty, 1327 m
Extraits du livre.

Dénivelé + 1579 m. Dénivelé – 727 m. 18 km

...Ce matin le ciel est brumeux sur les sommets, mais cela ne durera pas. Réveil à 6 h, car la journée est rude et longue, 1600 m de dénivelé en plusieurs fois et un parcours en dents de scie. Ce n'est pas le plus facile. Il fait à peine jour. Notre moustachu est parti vers 6 h 30. Le couple pyrénéen rencontré hier soir partira plus tard que nous. Nous nous retrouverons tous les soirs jusqu'à Ayous.

Le soleil se lève dans ce paysage hors du commun. Il s'en dégage une atmosphère enivrante. Faut-il vraiment partir devant tant de délicatesse de Dame Nature ?

Départ 7 h 20. C'est très agréable de marcher dans les pâturages par ce temps légèrement brumeux. Au col d'Ithurramburu 820 m, nous rencontrons un berger, son chien et son troupeau de brebis. Il nous raconte que les pâturages sont difficiles à gérer du fait de la présence de chevaux en semi-liberté qui broutent sur une zone très importante.

La montée au col d'Irau est rude mais dans un décor agréable. A 1025 m, au sommet, nous découvrons un espace gigantesque, des moutons un peu partout éparpillés en troupeaux compacts. Le soleil jouant avec les nuages, ressemble à un gros projecteur éclairant certaines scènes de la nature dans toute sa splendeur.

Après un replat où l'on peut acheter du fromage dans une ferme, c'est la remontée vers le col d'Occabé et ses Cromlechs. C'est encore une longue ascension qui s'offre à nous.

Je le répète volontiers, l'espace dans lequel nous marchons est immense. Des pâturages à perte de vue. Nous sommes des grains de poussière battus par les vents de la sérénité…

…Déjeuner rapide devant un panorama merveilleux, dans lequel le pic d'Orhy s'impose auréolé de sa couronne de nuages. Une descente sous la chaleur retrouvée malgré le sous-bois, nous conduit au chalet Pedro, 990 m. Au nombre de voitures stationnées dans la cour, visiblement c'est une étape bien connue et appréciée. Un bout de bitume dans le fond de la vallée et le GR reprend son dénivelé dans la superbe forêt d'Iraty. Cette vaste forêt composée surtout de hêtres comprend 2300 hectares en France et quelque 15000 hectares en Espagne. Une des plus importantes du Pays Basque.

C'est la dernière pente positive de la journée, mais les jambes sont bien lourdes…

…Un certain temps se passe et nous voilà réunis pour terminer l'étape. Le cœur du site des chalets d'Iraty est encore à une bonne demi-heure, mais au point où nous en sommes, un peu plus... il est 16 h 30. C'est un grand col, très large et long…

… Ce soir comme il n'y a pas de restauration au gîte, ce sera le restaurant d'à coté. Heureusement que nous avions réservé car il est aussi petit que complet...




L'ensemble du site, textes et photos, sont la propriété de © Gérard Filoche