13 - Lescun, 900 m - Etsaut, 597 m
Accueil Album photo Expos Mon livre Contact Livre d'or Liens Revue de presse Népal
Hendaye - Banyuls, la grande traversée, par Gérard Filoche.
1e partie : Hendaye - Gabas
13 - Lescun, 900 m - Etsaut, 597 m
Extraits du livre.

Dénivelé + 789 m. Dénivelé – 1004 m. 19 km

Lescun ...Il est 9 h 15 lorsque nous partons de Lescun. Le pain est acheté chez notre restaurateur d'hier. Pour une fois nous partons avec le brouillard, il semble épais, mais je pense qu'il ne fait que passer. D'ici peu, il fera beau…

…Le GR chemine dans des sous-bois bien humides. L'atmosphère est complètement saturée d'eau. Malgré tout, il est très agréable de marcher par ce temps. C'est mieux que la canicule, même si nous ne pouvons voir autour de nous. Mais, j'ai promis un beau panorama, alors, il faut croiser les doigts. Dans cette brume, nous traversons une superbe forêt de hêtres. Elle donne un sentiment rempli de mystères, mais est très photogénique, j'en profite un maximum, même si la lumière n'est pas terrible, c'est une ambiance magique. La forêt se termine bientôt. Au bout de chemin à une centaine de mètres environ, le soleil filtre discrètement ses rayons. L'impression de sortir d'un tunnel. Le chemin termine son parcours nord-est en ombret et par un virage à 90° nous fait basculer brutalement vers le sud-est en soulane. Nous accédons à une autre vallée où le brouillard a entièrement disparu et où le soleil brille de mille feux…

…Lescun est là sous nos yeux, en pleine lumière, son magnifique cirque, avec au loin le Pas d'Azuns franchi avant-hier. Que c'est beau ! Respirons ces instants, nous en aurons bien besoin plus tard...

…Le col de Barrancq est aveugle, et clin d'œil du hasard, nous retrouvons nos deux jeunes d'Hendaye. Nous laissons les sacs au col et parcourons la centaine de mètres qui nous sépare de la clairière, afin de jouir du féerique panorama. Devant un parterre de gentianes jaunes, se dresse le pic du midi d'Ossau et le col d'Ayous que nous devrons franchir demain. Une montagne emblématique surnommée aussi : Jean-Pierre, noms de deux frères donnés par une légende et surtout en raison des deux pics qui forment son sommet.

A voir ainsi ce qui nous attend, est impressionnant. Aie, Aie ! Surtout qu'il nous faut, bien sûr, redescendre dans la vallée, là !, 1000 m plus bas…

…Toujours les fougères dans la descente impressionnante vers le village d'Etsaut où nous nous dirigeons. Il est blotti dans le creux de la vallée et ressemble vraiment à une miniature. Avant d'y arriver nous traversons Borce un charmant village aux ours et une fontaine d'eau potable (rare). Un petit raccourci très bien aménagé évite une grande partie de route et nous voilà au village étape.

Le gîte est quasiment dans la plus ancienne maison du village, vu l'état de la porte. L'intérieur est simple et fonctionnel.

Un commerce ouvert nous permet de faire quelques provisions pour demain avec des petits pains suédois, que Michel a choisit en personne. Nous partons de bonne heure !! Le pain ne sera pas encore livré.

Le repas se fera à l'auberge dans une ambiance complètement différente de celle du refuge d'Arette. Nous sommes une dizaine de personnes, mais visiblement les préoccupations de chacun n'engendrent pas un dialogue vigoureux. Bref...




L'ensemble du site, textes et photos, sont la propriété de © Gérard Filoche