15 - Refuge d'Ayous, 1947 m - Gabas, 1067 m
Accueil Album photo Expos Mon livre Contact Livre d'or Liens Revue de presse Népal
Hendaye - Banyuls, la grande traversée, par Gérard Filoche.
1e partie : Hendaye - Gabas
15 - Refuge d'Ayous, 1947 m - Gabas, 1067 m    
Extraits du livre.

Dénivelé + 280 m. Dénivelé – 1170 m. 15 km

Ah ! ce lever de soleil... ...Après sans doute un court moment de sommeil, j'ouvre les yeux et m'aperçois que le jour est déjà là. Holà ! Je me lève discrètement pour me rendre compte que le soleil est déjà apparu à l'aube de ce nouveau jour. Sur la terrasse, quelques personnes assistent à ce moment magique. Je vais vite chercher mes appareils photos dans le casier. Depuis le temps que j'attendais ce moment….

…Nous sommes les derniers à nous préparer. Je règle notre nuitée auprès du jeune aide gardien puis nous prenons le chemin des lacs, hors GR. Une bien belle balade en perspective...

…La boucle autour du site d'Ayous est de toute beauté. Dans un univers d'altitude, une multitude de petits lacs et de ruisseaux se conjuguent pour offrir ce menu de roi. Nous flânons vraiment et apprécions ces moments exceptionnels. Le petit col au-dessous du pic de Larry franchi, nous plongeons vers le lac Castérau, petit joyau liquide dans son écrin verdoyant. Sur le midi qui sonne, la pause déjeuner sur ce tapis d'herbe, au bord de ce lac et le Pic du Midi en arrière plan est un régal…

…Les iris endémiques forment d'impressionnants champs bleutés. Je n'en ai jamais vu autant. Le chemin est au fond d'une grande vallée pour arriver au lac de Bious-Artigues. Je ne fais pas attention que le GR continue tout droit et nous nous engageons sur la route vers la vallée. Je m'aperçois de mon erreur, il faudrait remonter. Heureusement, un autre chemin un peu plus bas rattrape le GR…

Le rubanier …Le chemin débouche sur le parking inférieur, donc sur la route. Et de toute évidence, j'ai déjà perdu le GR et maintenant mes compagnons, depuis peu. Je les attends donc, puis remonte pour bénéficier d'un point de vue plus large. Ils sont allés tout au bout du chemin que j'avais coupé. Nous nous retrouvons. A priori, nous devrions regagner le GR un peu plus loin !! Il ne reste plus qu'à descendre par le bitume…

…La route est étroite sans beaucoup de circulation, mais ce n'est pas agréable. Tout le bénéfice acquis de cette journée agréable semble fondre comme le goudron de la route.

Au bout de 15 mn, une voiture d'un âge avancé s'arrête et son conducteur nous demande si nous allons à Gabas. Ce n'est autre que notre fort sympathique aide gardien qui descend les poubelles du refuge. Ce n'est pas de refus. Alors, stationné au beau milieu de la chaussée, il entreprend de faire un peu de ménage pour nous trouver un peu de place. La distance jusqu'au refuge de Gabas est plus que respectable, cette rencontre a été bienheureuse.

Il nous dépose devant le refuge du CAF auprès duquel nous allons demander l'hospitalité. Il y a de la place. Nous nous y installons...




L'ensemble du site, textes et photos, sont la propriété de © Gérard Filoche